Nick Carter

Jacques Tourneur - Etats-Unis - 1939 - vost - 59' - Noir et Blanc - 35mm

Le célèbre détective newyorkais Nick Carter débarque incognito dans une usine d’aviation à la demande du patron de celle-ci. Malgré la sécurité en place, très renforcée, un gang de saboteurs et d’agents secrets étrangers s’emparent des plans ultra secrets d’avions ultramodernes et sabotent les prototypes juste avant les vols d’essai. Nick Carter va tenter de les mettre en échec avec l’aide d’un autre détective, le très excentrique Bartholomew, et de Lou Farnsby, une infirmière audacieuse.

Critique

De retour à Hollywood depuis six ans, pendant lesquels il a enchainé une quinzaine de courts métrages pour la MGM, dont deux étonnants, The Ship That Died et Tupapoo, Jacques Tourneur tourne enfin un long métrage, cette série B. Elle fut écrite par le créateur de l’adaptation pour le cinéma de Sherlock Holmes. Lequel s’est attaqué cette fois à un héros de feuilleton de la fin du siècle précédent. Tourneur y fait preuve d’une qualité de mise en scène qui, même si elle tourne un peu à vide, rend ce petit film très agréable. Et Walter Pidgeon est très bon dans le rôle titre, comme d’ailleurs les seconds rôles assez réjouissants.   

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 23 Août 2017 au 12 Septembre 2017
Un génie discret
Si la filmographie de Jacques Tourneur parait aujourd'hui éclairer le firmament hollywoodien comme un astre pur, sa carrière mit du temps à décoller… Le fils de Maurice Tourneur, autre cinéaste d'importance, commença par faire tous les métiers à Hollywood et à Paris avant de diriger en France que