Huit et demi

Federico Fellini - Italie - 1963 - vost - 138' - Noir et Blanc - Numérique

Un cinéaste dépressif fuit le monde du cinéma et se réfugie dans un univers peuplé de souvenirs et de fantasmes.

Critique

L’un des chefs d’œuvre de Federico Fellini, l’un des tournants importants dans sa carrière, puisque le cinéaste italien, en pleine dépression nerveuse, s’y livre pour la première fois à une auto-analyse de son existence et de son psychisme par l’intermédiaire du cinéma. Tourné dans un magnifique noir et blanc juste après la Dolce Vita, 8 et demi est également le premier film réellement onirique de Fellini. 

J.B. Morain, Les Inrockuptibles

Otto e mezzo n’est pas un film facile. Quelqu’un l’a comparé à un « koan », une pièce parlée ou écrite du zen japonais. Il est vrai que c’est une célébration de l’abstraction et d’une certaine manière une expérience cinématographique... Mastroianni y est superbe.

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.