Ghost Hunting

Raed Andoni - France, Palestine, Suisse, Qatar - 2017 - vost - 94 min. - Couleurs

Pour exorciser les fantômes qui le hantent depuis son séjour dans le centre d’interrogatoire israélien de la Moscobiya, le cinéaste palestinien Raed Andoni (auteur de Fix Me) rassemble dans un sous-sol des hommes qui ont comme lui été détenus là-bas, le plus souvent les yeux bandés. Puisant dans leurs mémoires personnelles, parcellaires et subjectives, ils reconstruisent les murs et leur passé, en libérant l’indicible.

Prix du meilleur documentaire à la Berlinale 2017.

Critique

Ce film réalisé par Raed Andoni est d'une orginilaité surprenante. C'est une reproduction extraordinaire de l'incarcération des Palestiniens par l'État d'Israël. La réalisation du film est mise à nu à travers la construction des cellules et la sélection des acteurs dont certains ont des histoires poignantes. À travers les souvenirs, les dessins, et les reconstitutions, nous découvrons un film aussi brillant que horrifiant: la peur, la torture et le désespoir mais toujours avec une part d'humanité. (...)
C'est un film audacieux et bouleversant, réalisé avec beaucoup de jugement cinématographique. Il laisse le public devant un défi: que faire face à tant de brutalité illégale? Un jour ou l'autre le monde devra se rendre compte de cette injustice cruelle. Raed Andoni, grâce à son talent et à son engagement, nous rapproche de ce jour.

Ken Loach (janvier 2017)