Le plus dignement

Akira Kurosawa - Japon - 1944 - vost - 87' - Noir et Blanc

POUR SON 2E LONG-MÉTRAGE, KUROSAWA REND HOMMAGE AUX FEMMES JAPONAISES ET À LEUR COURAGE EN TEMPS DE GUERRE

« Dans Le Plus Dignement, j’étais comme un chef de section intrépide qui lance ses hommes tout droit à l’assaut en leur répétant encore et encore : "Mourons en martyrs !" »
Akira Kurosawa 

Japon, 1944. Alors que les combats font rage dans le Pacifique, les civils se mobilisent de leur côté pour participer à l’effort de guerre. De jeunes ouvrières volontaires se sont engagées au sein d’une usine fabriquant des lentilles pour l’artillerie. Avec courage et patriotisme, ces filles sont déterminées à augmenter leur cadence de productivité, malgré la fatigue et les souffrances engendrées…

Critique

Un an après La Légende du grand judo réalisé en 1943, Akira Kurosawa tourne son deuxième long-métrage, Le Plus Dignement. En ces temps de combats intensifs contre les Alliés, l’industrie cinématographique japonaise doit elle aussi participer à l’effort de guerre. C’est ainsi que de nombreux cinéastes de renom, comme Kenji Mizoguchi ou Yasujiro Ozu, ont été contraints, afin de pouvoir tourner, de réaliser un film mettant en avant la nation et le sentiment patriotique. Dès lors, l’image que donne Kurosawa de ces ouvrières combattives qui, comme Watanabe, vont jusqu’à sacrifier leur famille pour la communauté, n’est évidemment pas fidèle à la réalité de l’époque. Le cinéaste exalte ici les valeurs morales de la société japonaise, vue comme un idéal de solidarité et d’harmonie, capable de combattre ses ennemis par sa détermination sans faille. Le Plus Dignement est toutefois bien plus qu’un simple film de propagande ; Kurosawa y appose délicatement sa touche personnelle, notamment son choix de tourner dans un style semi-documentaire. Les actrices – toutes des comédiennes professionnelles – ont vécu comme de véritables ouvrières durant l’ensemble du tournage, mangeant, dormant, travaillant comme elles, effectuant leurs mêmes gestes précis. Il s’agit enfin de l’un des rares films de Kurosawa centré sur un groupe de femmes et mettant à l’honneur leur apport inestimable dans la société japonaise. OEuvre indissociable de son contexte « guerrier », Le Plus Dignement n’en gardera pas moins son importance aux yeux de Kurosawa qui continuera à chérir ce film tout au long de sa carrière.

Projeté dans le cadre de

Du 8 Mai 2017 au 6 Juin 2017
Akira Kurosawa est reconnu comme l’un des plus grands cinéastes de tous les temps.