Ombres au Paradis

Aki Kaurismaki - Finlande - 1986 - vost - 75' - Couleurs - Numérique

Nikander est éboueur et parcourt, au petit matin, les rues d’Helsinki au volant de son camion. Un jour, il rencontre Ilona, caissière dans un supermarché…

Critique

Shadows in Paradise apparaît, au premier abord, comme une chronique naturaliste, particulièrement déprimante, représentant des gens plutôt ordinaires. Il est vrai que le film décrit avec une acuité remarquable, objective, le comportement et les sentiments de deux êtres qui échouent justement à exprimer leurs désirs et expliquer leurs actes. Les deux protagonistes du film parlent peu et traduisent souvent leur mal-dire en agressivité. Il serait pourtant hâtif de s’en tenir là et de ne pas constater à quel point la dimension naturaliste du sujet est constamment battue en brèche par une mise en scène ironique dans sa précision même (cf le hiératisme de certains plans) et plus exactement grâce à une bande son qui alterne les silences (nombreux) et les sons, les dialogues (rares) et la musique (d’une diversité extravagante : blues à la John Lee Hooker, chansonnette de variétés). Ce traitement «Slowburn» ne fut sans doute pas pour rien dans l’intérêt que portât Jarmush au film.

Antoine Rakowski

Projeté dans le cadre de

Du 15 février 2017 au 9 Mars 2017
Comédies et nostalgie
Le cinéaste finlandais Aki Kaurismaki aura soixante ans cette année et son dernier film The other side of Hope, a reçu la Prix de la mise en scène à la Berlinale cette année. Deux bonnes raisons pour rendre un hommage appuyé à ce cinéaste poète e