Ma vie de courgette

Claude Barras - Suisse, France - 2016 - vf - 66 min. - Couleurs

Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.

> Article dans Le Film Français du 14 octobre 2016

> Article dans Cinéfeuilles du 19 octobre 2016

> Article dans Le Temps du 19 octobre 2016

> Article dans Libération du 19 octobre 2016

> Article dans Scènes magazine du 23 octobre 2016

Critique

"J'ai eu un coup de foudre à la lecture du roman de Gilles Paris, Autobiographie d'une Courgette, récit initiatique plein de poésie et de tendresse. Le ton et l'histoire m'ont replongé dans mon enfance et rappelé mes premiers émois de spectateur devant des films comme Les 400 coups , Rémi sans Famille, Belle et Sébastien, Heidi ou encore Bambi. Avec cette adaptation en film d'animation, j'ai eu envie de redonner au public d'aujourd'hui un peu de ces belles émotions formatrices que j'avais reçu. Mais ce film est aussi et avant tout un hommage à tous les enfants maltraités, qui survivent tant bien que mal à leurs blessures. Courgette, notre héros, traverse bien des difficultés et , après avoir perdu sa mère, il se croit seul au monde. C'est sans compter sur les rencontres qu'il va faire dans sa nouvelle vie en foyer. Avoir une bande de copains sur qui compter, tomber amoureux, et pourquoi pas, même, être heureux, il lui restera encore bien des choses à apprendre de la vie. C'est ce message, à la fois simple et profond, qu'il m'a semblé essentiel de transmettre à nos enfants. C'est cette volonté de transmission qui m'a guidé tout au long de la réalisation du film. J'ai tenu à adapter ce roman car je voulais faire un film pour les enfants qui leur parle de la maltraitance et de ses remèdes dans le monde d'aujourd'hui. Un film de divertissement où l'on rit et où l'on pleure, mais surtout un film résolument engagé, qui se passe ici et maintenant, qui raconte la force de résilience d'un groupe d'amis et qui prône l'empathie, la camaraderie, le partage, la tolérance."

Claude Barras, réalisateur de Ma vie de courgette