20'000 lieues sous les mers

Richard Fleischer - Etats-Unis - 1954 - vost - 127' - Couleurs

En 1868, un monstre mystérieux s'acharne sur les bateaux naviguant dans l'océan Pacifique. Alarmé par ce phénomène, le gouvernement américain arme une frégate. Ned, un fabuleux harponneur, Aronnax, un homme de science et son assistant partent à la recherche du supposé monstre marin...

Critique

C'est non seulement la meilleure adaptation de Jules Vernes au cinéma, mais l'une des meilleures adaptations romanesques - tous genres confondus - qu'on ait vues sur un écran. La pauvreté, on le sait, convient à certains cinéastes; à d'autres, la richesse. A très peu conviennent à la fois la pauvreté et la richesse. Fleischer est l'un de ceux-là et on assiste dans cette grandiose production Walt Disney à son magnifique passage de l'un à l'autre. Jusque là, rappelons-le, il n'avait réalisé que de petites et fulgurantes séries B. Ici, dans ce film de plus de deux heures, où Fleischer travailla sur des bases entièrement nouvelles, tout, néanmoins, porte la marque de la perfection: le rythme, le sens du spectactulaire, les effets spéciaux, la juste description des personnages enjoués et solaires (celui interprété par Kirk Douglas) et de personnages ténébreux et suicidaires - admirable composition de James Mason en Nemo. Marque personnelle de Fleischer: Nemo finit par être beaucoup plus attachant et même plus sympathique que les autres. 

Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma

Projeté dans le cadre de

Du 20 Juillet 2016 au 23 Août 2016
Un géant d'Hollywood
Né le 9 décembre 1916, Issur Danielovitch Demsky, le fils du chiffonnier comme il se surnommait lui-même, devint Kirk Douglas, immense acteur de Hollywood, reconnaissable à sa fossette sur le menton, à son sourire mélancolique ou narquois… Il accumula les nominations pour l'oscar du meilleur acte