Facebook

Twitter

Newsletter

Du 16 Janvier 2017 au 20 Mars 2017

cinéma des aînés

1er cycle 2017

A peine une année s’achève qu’une autre commence. Les plaisirs passés peuvent désormais se conjuguer au présent, voire au futur. Nous voilà au cœur de l’hiver, le meilleur moment pour aller au cinéma. Et cela tombe bien! Car le Cinéma des Aînés se redéploye au pays où l’émotion et le plaisir sont Reine et Roi.

Tout commence avec l’émotion. L’Amour, avec un A majuscule, celui qui fait perdre la raison, qui emporte tout. Celui qui emmène Marion Cotillard au-delà d’elle-même, par-delà le seuil de la folie. Dans Mal de pierres, Nicole Garcia raconte l’histoire d’une passion; elle invite à s’échapper du quotidien pour vivre un moment intense avec Marion Cotillard. Cela ne se refuse pas. Autre voyage qu’on ne saurait rater sous aucun prétexte, celui organisé par Rachid Djaïdani. Il emmène le formidable Gérard Depardieu sur les traces du peintre Jacques Vernet, à la découverte des ports de France. Dans Tour de France, un improbable duo formé par un vieux récalcitrant et un jeune rappeur part avant tout à la découverte de l’autre. Et ce qu’il trouve est des plus réjouissants. Délicat, pudique, ce film est une véritable ode à la vie, à la richesse d’une société multiculturelle, au bonheur de vivre ensemble, d’où que l’on vienne et quel que soit son âge. Ensuite, on retrouvera Isabelle Huppert pour une nouvelle performance. Dans Souvenir, elle incarne une femme qui a changé de vie et qui, à travers la rencontre avec un jeune collègue, est rattrapée par un passé qu’elle avait enfoui. Elle avait brillé sous les feux de la rampe, s’était brûlée au contact des spotlights avant de tout quitter pour se réfugier dans l’ombre de l’anonymat. Le cinéaste Bavo Defurne raconte avec brio ce retour à la lumière qui n’est pas forcément le bienvenu. Quel plaisir, ensuite, de retrouver Omar Sy, géant gracieux au rire ravageur qui s’étrangle quand même, lorsqu’une ancienne conquête lui fourgue un bébé dans les bras avant de disparaître. Le voilà plus très jeune papa d’une fille venue de nulle part. On l’aura compris, Demain tout commence est une œuvre épatante, tendre, généreuse... bouleversante. Bouleversant également, le destin tragique d’une des plus grandes stars des années 60’-70’, Dalida. La réalisatrice Lisa Azuelos signe une biographie belle et poignante, emmenée par la magnifique et étonnante Sveva Alviti, dont c’est le premier film. Je vous souhaite une très belle année... et pourquoi pas, cinématographique!

Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève 

LES LUNDIS À 14H30 A L'AUDITORIUM ARDITI

Programmation

Demain tout commence

de Hugo Gélin

France - 2016 - vost - 118 min.  

Lundi 27.2
14:30

Dalida

de Lisa Azuelos

France - 2016 - vost - 124 min.  

Lundi 20.3
14:30